Champagne en tiers payant…

Publié le 18 / 3 / 2016
Écrit par Bertrand Legrand


​Le tiers payant généralisé n’est pas encore lancé que déjà des dérives pointent le bout de leur nez rouge aviné…
 

Une fiesta de départ en retraite en tiers payant…

Quand le directeur de la CPAM de Bayonne fait la fête… C’est jour férié pour tous, champagne et petits fours aux frais des assurés ! A la caisse, on a le sens du service pour soi !

Le départ en retraite d’Alain Brousse, directeur de la CPAM de Bayonne, fut l’objet d’une fiesta mémorable avec 150 bouteilles de champagne, petits fours, etc… le tout payé en tiers payant sur le dos des assurés sociaux…
En effet, c’est la CGT par l’intermédiaire de Corinne Loustalet, qui nous dévoile le poteau rose… On pourra saluer le minimum de sens du bien public dont a fait preuve cette déléguée syndicale.

Il est rare pour moi de souligner le sens civique de la CGT, mais là chapeau bas !
 

FO, les employés de CPAM bientôt licenciés !

En effet, si la CGT a bien compris que l’ouverture d’une CPAM est indispensable, il semble que FO le syndicat majoritaire estime que sa dématérialisation soit possible !

Tous les syndicats, n’ont pas la même mesure de ce qu’est le minimum de sens moral de l’utilisation des deniers publics… En effet, FO (Force ouvrière) par la voix d’Alexandre Delhomme, responsable syndical FO et majoritaire à la CPAM, justifie un tel comportement par un grand sens du service public en affirmant : « C'est le départ de notre directeur qui œuvre à Bayonne depuis 14 ans, les assurés peuvent toujours consulter leur dossier sur le site Ameli »…
Espérons que pendant ce pot de départ, le paiement de nos factures n’a pas pris l’eau… A Bayonne, le délai de paiement record est de 291 jours pour le paiement d’une FSE (feuille de soins électronique) !

FO serait-elle prête à mettre en « retraite » une bonne partie des agents d’accueils… Il semble que oui, étant donné qu’aucun service minimum ne leur semble nécessaire !
 

Nos cotisations sociales doivent elle payer le champagne du directeur de la CPAM?

Tiers payant : quel que soit le tiers, quand on ne paye pas, on perd la notion du coût !

Avec le tiers payant, c’est-à-dire nous tous, le directeur de la CPAM ne paie rien de son pot de retraite… Ne rien payer fait perdre la notion du prix… Voilà un argument contre la généralisation du tiers payant qui se vérifie à la CPAM de Bayonne à l’occasion de ce pot de départ en retraite du directeur !

L’observatoire du tiers payant dénonçait déjà le risque de dérives financières liées à la généralisation du tiers payant, les somptueuses dépenses du directeur de la CPAM de Bayonne en sont une triste illustration…
Qui demandera la sanction en CPL (commission paritaire local) de la CPAM de Bayonne pour cette attitude irrespectueuse des deniers issus de nos cotisations sociales ? Surement pas FO !

 

Médecins recevez l'information de l'OTP :

* indicates required

Commentaires

Il n'y pas de commentaires

Poster des commentaires après trois mois a été désactivé.