Les médecins sont-ils des fraudeurs ?

Publié le 30 / 10 / 2015
Écrit par Bertrand Legrand

La journaliste Solveig Godeluck, l’affirme dans son article du 26 octobre dans les Echos ! Pourtant les sources des rapports d’activités de 17 CPAM à travers la France montrent le contraire.

Image d'illustration des médecins non fraudeurs

Le journal les Echos lance une charge contre les médecins…

Le journal les échos par sa journaliste Solveig Godeluck livre à la vindicte mediatique les médecins en matière de fraude. Interrogée par l'AFP, l'assurance maladie n'a pas démenti ces chiffres!

En affirmant « Les fraudes sont principalement repérées chez les professionnels de santé : avec 73,1 millions d’euros, ils ont détourné 37 % de ces 196 millions d’euros. Le cas classique, c’est le médecin qui facture des visites à domicile fictives, en tiers payant, et qui remplit et signe les feuilles de soins à la place de l’assuré. » La journaliste Solveig Godeluck quitte le champ du journalisme d’investigation pour celui de l'incompétence ou pire de l’action militante de bas étages… Sa source probable, un rapport de synthèse de la CNAM (Les chiffres clés de la lutte contre la fraude 27 octobre 2015) qui n’évoque nullement ce point…Tout au mieux se fonderait-elle sur un exemple cité par ameli.fr… Elle concatène alors les chiffres et mots sans les comprendre… Au final cette fausse information est relayée par l’AFP, sans aucune autre vérification que le non démenti de l'assurance maladie, et l’ensemble de la presse la reproduit et l’amplifie, pensant tenir un scoop alors qu’il ne s’agit que d’une mauvaise rédaction. Au final, le lecteur se régale d’un discours du « tous pourris », et peut perdre confiance en des professionnels de santé qui sont pourtant à son service.

L’observatoire du tiers payant demande au journal les échos qui a relayé et amplifié cette fausse information de nous révéler la source ou les éléments de justification de ce qui semble tout simplement être une calomnie.

Un préjudice pour la profession de médecin.

La calomnie s’est répandue comme une trainée de poudre…

En effet, une simple recherche sur le web note plus de 165 reprises de la phrase attribuant aux médecins le caractère « classique » de la fraude, écrite à l’origine par la journaliste des échos.
Pire le journal 20 Minutes verse dans le sensationnel avec le titre « Fraudes à l'assurance maladie: Les médecins sont les premiers tricheurs ». Et il ne sera pas le seul Europe 1, titre "Les malades imaginaires des médecins généralistes " et MyTF1news , titre "Les médecins sont les premiers tricheurs"...

Malgré plus de 48h00 de délai de réflexion après explication et démonstration chiffre à l’appui, le Journal les Echos n’a toujours pas corrigé l’amateurisme de sa journaliste (j’écris le 31/10/2015). Aucun article d’excuse pour le mal commis n’est sorti… D’une défense de « naïveté » et « de toute intention cachée » affirmé sur Egora, les regrets pour la proportion prise par sa formule "maladroite" ne seront pas suffisant pour prouver sa bonne foi. « Tous le monde peu se tromper mais l’on se doit de corriger ses erreurs… » Voilà en substance la réponse que l’observatoire du tiers payant a formulé à Mme Solveig Bodeluck.

La bonne foi ne se déclare pas elle se prouve !

Pas de tiers payant, pas de fraude !

Les professions les moins sanctionnées par la fraude sont celles qui pratiquent le moins le tiers payant !

En effet, il n’était pas très compliqué en cherchant sur le web « rapport d’activité CPAM 2014 » de retrouver le détail de ces fraudes…
L’observatoire du tiers payant s’est livré à une rapide vérification des faits en relisant le rapport d’activité de 16 CPAM en France.

Les médecins fraudeurs forment une extrême minorité des fraudeurs sans parler même de l’extrême minorité des médecins tout court !
Sur la base de ces données publiées dans les rapports d’activités, l’observatoire du tiers payant a réalisé une étude statistique dont le p du Khi² d’adéquation est de 5.74*10-47 Si l’on rapporte le nombre de litiges à la population de praticiens libéraux, toutes professions confondues, les médecins ont 6 fois moins de litiges que leur effectif ne le laisserait prévoir. Les dentistes en ont 4 fois moins et les pharmaciens en ont 30% de moins… C’est sur les autres professions que 87% des litiges se concentrent.
Les médecins serait d’après la ministre de la Santé les professionnels de Santé qui pratiquent le moins le tiers payant… Et de fait ils font partie des professions de Santé les moins sanctionnés pour fraude dans les rapports d’activité 2014 des caisses…

De là à penser que le tiers payant pourrait être le poison qui tuerait la probité d’une profession dévoués aux autres… Il n’y plus qu’un pas !

Fraude ou faute ? la CNAM mélange subtilement les chiffres…

Il existe une différence dans le calcul des Euros économisés suite à une fraude et suite à  faute… Le responsable n’est pas toujours le médecin dans le cadre d’une faute !

La Fraude est un acte délictueux impardonnable qui salit toute notre profession. La fraude existe par exemple lorsqu’un professionnel vend ses ordonnances, ou facture un acte non-réalisé… Il y en a sûrement bien d’autres, mais nous ne sommes pas là pour citer les affres de 0.04% de notre profession !
La faute est, elle, beaucoup plus courante. Il peut s’agir par exemple de la facturation erronée d’un C+MSH à un patient sorti d’hôpital, qui a changé de médecin traitant, à l’insu de son médecin traitant … Les fautes peuvent également être le fait de la caisse. Ainsi par exemple, une visite facturée une seule fois par le médecin, non payé par la CPAM dans le délais légal, puis payée par mégarde 2 fois suite à une relance, sera recensée comme une faute car suivie de la réclamation justifiée d’un indu … Dans ce dernier cas, il est clair que la faute revient à la Caisse, mais elle est recensée comme une faute du médecin.
La faute nécessite bien entendu le retour à une situation normale, mais n’est pas une fraude : quel professionnel n’en a jamais subi, sans même comprendre pourquoi la CPAM s’était emmêlé les pinceaux ?
Pourtant le diaporama de la CNAM fourni aux journalistes se passe bien d’en faire la distinction dans ses titres et se permet de confondre pour un effet tape à l’œil effectif !

Attention donc à ne pas confondre deux données parfaitement différentes que sont la fraude et l’activité fautive…

Que représente la fraude à la sécurité sociale par rapport à la faute ?

Ayant bien compris que les deux sujets sont parfaitement distincts en termes de moral et d’éthique… Les méchant médecins sont-ils fraudeurs ou subissent-ils la faute ?

En 2014 la fraude représente 12.4 Millions d’euros… soit 6.32% du total des 196.2 Millions d’euros…
Pour rappel le budget de la sécurité sociale est de 158 Milliard d’euros !
La CNAM se concentre essentiellement sur les indus pour des raisons financières alors que la recherche de la fraude est bien trop basse pour refléter une réalité de fraudeurs propre à chaque profession… A moins que l’absence de tiers payant chez les médecins soit la véritable cause de l’absence de fraude !

Bref, sans tiers payant, on ne verra jamais un médecin demander 33€ pour une visite non faite à sa patiente !
Les caisses d’assurance maladie ont à disposition une armée de quasi-fonctionnaires, payés sur les cotisations des assurés et des employeurs. L’observation du Tiers Payant somme ces caisses de mobiliser leurs effectifs pléthoriques pour traquer la vraie fraude, et de cesser de masquer leur inefficacité par des communications ambiguës.

Médecins recevez l'information de l'OTP :

* indicates required

Commentaires

Gravatar
Belazi

3 / 11 / 2015

Chaque profession a ses brebis galleuses mais c'est vite dit vous etes vous demandes pourquoi on traite les medecins de fraudeurs ? Tout simplement ils ne respectent pas la convention maudite soit elle . Moi je vous suggere de mes deconventionner chiche et en series s.v.p car ces Medecins s'estiment valoir mieux et plus que ces honoraires de merde de consultation a 23 e je vous le demande deconventionnez et tout le monde sera heureux la secu fera ce qu'elle voudra des centaines de milliard . Les medecin s'en fichent de cet argent puisque le malade paiera son du et avec son concentemét et la secu ai chiottes

Gravatar
Visiteur2015

4 / 11 / 2015

J'ai toujours eu la prise en charge de 70% par la Sécurité Sociale avec le Tiers Payant.

Poster des commentaires après trois mois a été désactivé.