Vos impôts servent à financer une campagne de publicité pour la loi Santé !


Publicité Adwords : vos impôts payent la promotion de la réforme du tiers payant !

En pleine campagne électorale, vos impôts servent à financer la propagande du ministère de la Santé, sur la réforme du tiers payant !

Ce matin du 23 mars 2015, en tapant le mot clef « tiers payant », quelle ne fût pas ma stupeur en réalisant que le ministère de la Santé se payait une campagne de publicité de son projet de loi santé…
Une annonce contextuelle à la recherche « tiers payant » fait apparaître en première position l’annonce suivante :

 
  


En cliquant sur le premier lien, on arrive sur la page « Le projet de loi de santé » «  Moderniser notre système de santé pour le rendre plus juste et plus efficace dans le monde d’aujourd’hui ». (Dans le cas où le ministère ferait disparaître sa page… Le projet de loi de santé - landing page de la publicité !)

En cliquant sur le deuxième lien on aboutit sur la page « Généralisation du tiers payant : installation du comité d’orientation » Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, installe aujourd’hui le comité d’orientation sur le tiers payant. Cette instance de concertation aura pour mission d’accompagner les choix stratégiques et techniques qui seront faits dans les prochains mois. (Dans le cas où le ministère ferait disparaître sa page… Généralisation du tiers payant _ installation du comité d'orientation !)

Combien d’argent gaspillé en pure promotion des projets politiques controversés du ministère ? En pleine campagne électorale, est-il parfaitement « NORMAL » d’adopter une telle attitude ?

Le ministère s’achète une image de réformateur !

Alors même que les élections départementales sont en cours, et manifestement mal engagées pour le gouvernement de Manuel Valls, le ministère de la Santé utilise les deniers publics à des fins électoralistes !

La réforme du tiers payant généralisé promise par le président François Hollande, y est vendu comme un gage de réalisation sociale effectué par le gouvernement… Malheureusement, cette idéologie de lutte contre le renoncement aux soins est un mensonge d’état, comme nous l’avions dénoncé dans un article précédent. Le renoncement aux soins est un problème de couverture sociale qui se rétrécit par les désengagements successifs de l’état et non un problème d’avance de frais !
Pire incapable de comprendre même la réalité sociale de la France le ministère de la Santé en appliquant le chantage « Tiers payant contre prélèvement » s’apprête à retirer aux plus faibles, l’aide sociale que constitue le tiers payant social. En effet, les personnes qui ne pourront faire face à des prélèvements automatiques de montants et dates imprévus (les récupérations des franchises, voir notre article précédent), devront renoncer au tiers payant alors qu’elles en bénéficient actuellement.

À défaut d’avoir réalisé une réforme socialement juste, le ministère de la Santé enfermé dans son déni de réalité du terrain, tente de s’acheter une image sociale auprès de ses anciens électeurs !

Pour la majorité socialiste, vos impôts ne comptent pas !

Avec l’argent des autres, les coûts publicitaires ne coûtent plus rien ! Est-ce bien démocratique d’utiliser l’argent du contribuable afin d’acheter une campagne de publicité pour une réforme qui fait l’unanimité contre elle?

L’observatoire du tiers payant demande officiellement de publier le coût de cette campagne publicitaire…

Les contribuables français non contents de voir leur argent dépensé dans la réforme du tiers payant souhaitent de plus savoir combien coûte sa promotion publicitaire !

Quel est le coût par clic proposé par le gouvernement à Google pour se placer à une première place qu’il ne mérite pas par le travail ? Quel est le budget qui a été dépensé pour cette campagne ?

Les contribuables français ne sont pas les vaches à lait de la communication de Marisol Touraine !

Pourquoi, le gouvernement a-t-il besoin d’acheter le mot tiers payant pour promouvoir une page qui ne contient pas une seule fois ce mot clef ?

Incompétent dans la mise en place de la réforme du tiers payant généralisé, le ministère de la Santé s’avère aussi incompétent pour communiquer sans frais cette mesure !

Pour ceux qui connaissent bien l’utilisation de Google Adwords, c’est typiquement une mauvaise publicité, car le contenu de la landing page n’a que peu de choses à voir avec l’annonce ! De plus le texte de l’annonce est trompeur puisqu’il parle de la réforme du tiers payant et des modalités de paiement alors que la page d’arrivée traite uniquement du calendrier de mise en place… On n’y trouve donc absolument pas le contenu décrit !

Le ministère de la Santé est tellement mauvais en référencement qu’il doit s’acheter la première place sur Google sur le mot « tiers payant » !
L’observatoire du tiers payant va saisir les députés pour obtenir les réponses dues face à cette publicité mensongère, dispendieuse et antidémocratique en période d’élection.
 

 

Médecins recevez l'information de l'OTP :

* indicates required

Commentaires

Il n'y pas de commentaires

Poster des commentaires après trois mois a été désactivé.