Un tiers payant pour tous… Sous condition !


Voici le chantage prélèvement bancaire contre droit au tiers payant !

Ségolène Neuville annonce le chantage tiers payant contre prélèvement, c’est le cafouillage de trop !

Ref : Olivier Auguste dans un article sur le journal l’opinion. La secrétaire d'Etat à la Lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville, a annoncé jeudi 12 mars 2015 au matin que signer une autorisation de prélèvement bancaire à votre caisse serait la condition sine qua non pour bénéficier du futur «tiers payant généralisé», que Marisol Touraine promet à tous les Français pour fin 2017. Cafouillage ou annonce prématurée… Le projet est dans les cartons du ministère qui s’appui sur le rapport de l’IGAS [p47 163 & 164]
L’intérêt pour l’Etat est évident : grâce à ce chantage, la Sécurité Sociale espère passer sa collecte de franchise de 800 Millions à 1 Milliards 500 Millions d’euros ! [source figaro du 13/03/2015 par Guillaume Guichard]

La collecte des franchises passera ainsi de 800 Millions d’euros à 1 Milliard 500 millions… Quelle hausse d’impôts !

Suppression du tiers payant socialement justifié !

Si vous ne pouvez accepter des prélèvements aléatoires, vous ne pourrez pas bénéficier du tiers payant !

Illustration tiers payant contre prélèvement sondage pour ou contre
Or de nombreux patients, et en particulier ceux qui bénéficient aujourd’hui du tiers payant « social », n’ont pas sur leur compte la trésorerie leur permettant de faire face à un prélèvement automatique non planifié. D’après un rapide sondage auprès de nos patients se trouvant dans cette situation, la plupart d’entre eux préfèreraient renoncer au tiers payant que prendre le risque d’un incident bancaire lié à un prélèvement non provisionné.

L’observatoire lance un sondage sur ce point, n’hésitez pas à y répondre et à le diffuser ! 


  

La généralisation du tiers payant en cas pratique.

Avec la généralisation du tiers payant contre prélèvement automatique, les bénéficiaires du tiers payant social vont voir leur droit aux tiers payant diminuer au profit des classes sociales supérieures…

Madame F… Catherine 35 ans diabétique, divorcée, femmes de ménage à temps partiel vient de sortir de la CMU et de l’ACS en gagnant 1050€ par mois… Elle a trois enfants à charge (Yoann 16 ans étudiants, Christelle 12 ans et le dernier Hakim 6 ans)

Aujourd’hui :

Quand Catherine consulte pour son suivi de diabète, elle bénéficie du tiers payant en ALD, elle ne débourse aucun frais.
Quand Catherine consulte sur une pathologie autre que son diabète ou pour ses enfants, elle bénéficie par son médecin traitant d’un tiers payant social et acquitte 6€90 à son médecin qui lui fait crédit en fin de mois ou en cas de difficultés financière passagère.

Demain :

Catherine n’est pas en mesure financièrement d’accepter un prélèvement automatique d’un montant inconnu (bien qu’inférieur à 150€) à n’importe quel moment du mois… Elle ne pourra donc plus bénéficier du tiers payant social…
Quand Catherine consultera pour elle-même dans le cadre de son diabète ou de n’importe quelle autre maladie ou pour ses enfants, son médecin ne sera plus autorisé à réaliser un tiers payant social… Catherine devra acquitter 23€ par consultation. Son médecin continuera peut-être à pratiquer un crédit de 23€…

Et la consultation commencera par :

Médecin «  Bonjour Catherine, ah, je vois que vos droits au tiers payant ne sont plus valable… Vous avez du oublier de remplir votre formulaire de prélèvement bancaire, ou d’envoyer  vos justificatifs de droit sociaux… Je suis désolé mais je ne vais pas pouvoir réaliser de tiers payant ! »

Catherine : « Mais avant docteur, j’étais à 100% pour mon diabète… Vous savez on est le quinze et je ne toucherai pas mon salaire avant le 5 du mois prochain… »

Médecin : « J’en suis bien désolé… Le gouvernement et Marisol Touraine n’ont pas compris la situation des travailleurs précaires… Vous n’avez plus intérêt à travailler, si vous sortez des minima sociaux la marche est telle que c’est intenable ! »

Insuffisamment content de donner aux plus aisés une aide réservée aux plus pauvres, le chantage tiers payant contre prélèvement termine d’exclure les plus faibles de leur aide actuelle !


Cette mise en place de la généralisation du tiers payant s’avère être un destructeur complet du pacte sociale Français !

Médecins recevez l'information de l'OTP :

* indicates required

Commentaires

Gravatar
Cardinael

10 / 4 / 2015

23 voix sur 577 députés ; cette soi-disant Loi n'est pas opposable !!!

Gravatar

13 / 4 / 2015

Ce mardi il y aura le vote soldanelle ce mardi.

Gravatar
Thomas

20 / 4 / 2015

La loi santé est une aberration. Elle va mettre en péril l'équilibre déjà précaire de la médecine en France. J'espère que les médecins continueront leur grève. Ils ont plus de soutien qu'ils ne le pensent.

Poster des commentaires après trois mois a été désactivé.