Affiche : la généralisation du tiers payant ne passera pas par moi.


Affiche : le tiers payant généralisé ne passera pas par moi.

 Cette affiche A3 noire et blanche est destinée aux salles d'attente de vos cabinets... Faire grève administrative, c'est une occasion unique d'informer nos patients des raisons de notre grève. 

Au 28 janvier, selon une enquête BVA/MNH (Enquête BVA réalisée sur un échantillon de 1 027 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La généralisation du tiers payant : qu’en pensent les Français ?) 50% se déclarent défavorables à la généralisation du tiers payant dans la mesure où le coût réel des actes médicaux deviendrait abstrait pour le patient. La bascule est donc faite, amplifions ce mouvement d’opinion…

Affiche Tiers payant généralisé
Affiche expliquants aux patients les raisons de l'oppositions des médecins à la généralisation du tiers payant.

Le tiers payant ne résout rien !

Nous évoquons ici le fondement de la réforme présenté comme une facilité d’accès aux soins contre la théorie du renoncement aux soins.

  • La principale classe de personne qui renonce aux soins est les patients aux RSA actifs. Soit ceux qui perdent la CMU. (source étude DRESS à retrouver sur l’article sur le renoncement aux soins publié sur l’observatoire du tiers payant)
  • Pour les plus pauvres, ils bénéficient de la CMU, les plus aisés bénéficient d’une couverture complémentaire. Seuls 7% des Français ne sont pas couvert par une complémentaire. Cette dernière catégorie de personne est en progression constante depuis l’arrivée de Marisol Touraine aux affaires.

« Selon vous, quel patient va renoncer aux soins, le premier qui doit avancer 100€ pour un soin qui lui sera remboursé 5 jours après, ou le deuxième qui ne sera pas remboursé de ses soins ? »

  • L’étude de la Dress ainsi que les sondages montrent que la nature des soins mis en cause lors d’un renoncement aux soins est prioritairement les soins mal remboursés… Lunette, médicament dé remboursé…

« À votre avis qui achètera plus facilement ses lunettes quand la généralisation du tiers payant sera mise en place chez le médecin généraliste… »

Marisol Touraine se trompe de moyen et de cible… Ce n’est pas le tiers payant qui va résoudre l’accès aux soins, mais une meilleure couverture complémentaire…

  • Un tiers des personnes éligibles utilisent l'ACS ! (Les Comptes de la Sécurité sociale - septembre 2014)
  • Quand une personne seule (meilleurs cas) gagne 973€/mois maximum, le reste à charge moyen est de 446€/ans… soit un coût de 4% de son revenu (37€/mois) ! C'est loin d’être négligeable et loin d’être prioritaire !

Marisol Touraine utilise le tiers payant comme un paravent pour masquer l’échec de l’ACS (aide à l’acquisition d’une complémentaire)
Une gestion de bon père de famille aurait commencé par résoudre l’échec de l’ACS avant de s’occuper d’un tiers payant accessoire !

Un médecin, ça soigne…

L’accès aux soins dépend avant tout de la disponibilité du professionnel… On ne consulte pas quand un médecin n’est pas accessible géographiquement ou de par sa plage d’ouverture !

  • Un médecin généraliste travaille en moyenne 55h par semaine soit 10H par jour 5jours et demi par semaine ! ( source) Il y a peu de chance qu’il augmente son temps de travail pour y ajouter un temps de gestions administratives du tiers payant !
  • L’étude Référis pour l’agence régionale de santé d’Ile-de-France retrouve un temps de gestion de 28.5% … soit 2h/jours minimale… Ceci se recoupe avec l’étude de l’observatoire du tiers payant qui retrouve un besoin de 20H hebdomadaire de secrétariat pour 2 temps pleins…
  • Une majorité de cabinets n’ont pas de secrétariat physique au cabinet. (Source)

Le temps consacré à gérer le tiers payant ne sera plus disponible à soigner les patients…
Le tiers payant généralisé va diminuer l’accessibilité aux soins en diminuant le temps effectif de soin.
« Une consultation moyenne en France dure environ 16 min ( source drees ). Souhaitez-vous que l’on passe à 11min ? »

Stop à la fin du secret médical !

Une vidéo vaut parfois mieux que des mots… Jean-Paul Lacam« Il est essentielle pour nous d’avoir accès aux données de santé pour pouvoir apprécier le risque parce que nous sommes entreprises d’assurances et aussi solvabilité2… »

  • Les mutuelles ont besoin pour Solvabilité2 d’apprécier le risque des patients à travers leurs données de santé.
  • Aujourd’hui, elles sont payeur aveugle, demain avec le tiers payant chaque cotation d’actes, chaque visite ou consultation donnent des informations recoupables.
  • Demain, on imagine très bien des contrats par filière de soins… C’est la fin de la liberté de choix…
« Souhaitez-vous que demain lorsqu’on vous retire une hémorroïde, votre mutuelle soit au courant ? »
« Souhaitez-vous que votre prime de complémentaire varie en fonctions de votre état de santé ou du médecin que vous avez l’habitude de consulter ? »

Le coût du tiers payant

Avec la généralisation du tiers payant, c’est la fin des franchises… 800Millions d’euros de recettes en moins (1 Milliard 100 théorique, mais 300Million non recouvrées ! source le parisien). Qui payera ?

  • Perte de recette 800 M€ = hausse des cotisations sociales et donc des charges salariales
  • Les bas salaires vont donc payer …
  • Les populations qui retrouvent un travail précaire en dessous du SMIC vont payer par leurs charges sociales la généralisation du tiers payant.
  • Les travailleurs précaires sont ceux qui n’ont pas de mutuelle, ils n'ont donc pas de tiers payant non plus !
 « L’extension du tiers payant rate la cible des personnes qui renoncent aux soins »
« Faire payer aux plus faibles un service qui bénéficiera aux plus aisés, c’est indécent ! »
« Faire payer aux RMA activité l’extension du tiers payant dont il ne bénéficiera pas est un frein au retour à l’emploi, une condamnation à l’assistanat… »
  • 35% des actes sont déjà en tiers payant, l’extension aux 65% restant et donc une extension aux plus aisés… Et donc pas du tout la cible des patients renonçant aux soins pour raisons financières. Pour rappel la CMU représente juste 8.5% des actes…

« Sachant que nous pratiquons déjà 4 fois plus le tiers payant que les minima sociaux obligatoires… Où doit-on placer l’extension du tiers payant pour améliorer les soins ? Les cadres, les grands patrons, nous-même médecins, qui gagnent correctement notre vie ? Doit-on généraliser l’aide aux plus pauvres pour les plus riches ? Quand fera-t-on le RMA pour tous !»

Halte aux conflits d’intérêts

Le médecin généraliste est prescripteur, par son stylo il prescrit tous les coûts de santé…

  • Le tiers payant existe en pharmacie… Mais, le pharmacien ne peut pas de son propre chef décider de ne délivrer que les ¾ de l’ordonnance… Et quand la mise en place du générique a nécessité un coup d’accélérateur, on a pu mesurer l’impact que le tiers payant a eu sur l’acceptation, et leur docilité !
  • Les infirmières, les radiologues, les kinés et l’ensemble des acteurs de santé devraient s’inquiéter que nos prescriptions se retrouvent sous la tutelle financière des caisses !
  • La mise sous tutelle du paiement du médecin généraliste pose clairement le changement du système de soins actuels.

« Demain mon stylo ne sera plus libre ! »
« Aujourd’hui la caisse a un rôle de gendarme dans une relation entre le patient client et le médecin fournisseur… Demain, le médecin fournisseur prendra ses ordres d’une caisse gendarme et cliente ! »

  • Le choix du médecin n'a plus de raison d'être dans un système en tiers payant…

« La généralisation du tiers payant c’est la fin du libre choix du médecin, bienvenu à la carte médicale sur le modèle de la carte scolaire ! »

Médecins recevez l'information de l'OTP :

* indicates required

Commentaires

Il n'y pas de commentaires

Poster des commentaires après trois mois a été désactivé.